Qu’est-ce que la charte Cosmebio ?

Logo de la charte Cosmebio

Petite pause après cette série de tests de produits bio. Cette semaine, je souhaite vous parler de la charte Cosmebio, connue aussi sous un nom plus pompeux : Association Professionnelle de Cosmétique Écologique et Biologique. Parce qu’il est quand même important de savoir ce qui se cache réellement derrière un label cosmétique bio pour ne pas se tromper lors de l’achat.

Si vous avez déjà acheté un produit bio, vous avez certainement vu ce label. Mais savez-vous réellement de quoi il s’agit ? Est-ce qu’on peut acheter un cosmétique qui respecte la charte Cosmebio les yeux fermés ?

Qui a inventé le label Cosmebio ?

Le label Cosmebio a été créé en 2002 par plusieurs laboratoires. Utilisé et reconnu dans le monde entier, il est pourtant bien made in France s’il vous plaît ! Leur cahier des charges a un caractère très officiel puisqu’il a été déposé dès 2003 au Ministère de l’Industrie et de l’Emploi.

Aujourd’hui, 400 adhérents – industriels de la cosmétique – font partie de l’association. Son engagement est clair. Il s’agit de bannir les artifices du « méchant » marketing en apposant un label sur des produits naturels issus de l’agriculture biologique. L’association Cosmebio démarre d’un très bon sentiment, d’après moi. Certaines marques, qui n’ont rien d’écologique ou biologique, utilisent des arguments « verts » pour essayer de vendre leur produit. C’est vrai qu’avec le label Cosmebio (mais il y en a d’autres), le risque est moins élevé de se faire avoir. Si vous souhaitez entrer plus dans les détails sur son origine, tout ça tout ça… Je vous conseille de faire un petit tour sur leur site web très bien documenté au passage…

Insistons sur une grande différence. Il existe deux chartes Cosmebio, si l’on peut dire. Une pour les produits biologiques et l’autre pour les cosmétiques écologiques.

Feuille verte sous la pluie

Comment l’obtenir ?

Comme tout bon label bio, la charte Cosmebio propose son propre cahier des charges. Enfin, plutôt deux. En effet, entre leur label bio et l’éco, il y a quelques différences à connaître.

– Pour obtenir le label vert « Bio », un cosmétique doit avoir :

  • 95% ou plus d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle
  • 95% des ingrédients végétaux issus de l’agriculture biologique au minimum
  • 10% au moins de l’ensemble des ingrédients issus de l’agriculture biologique

– Quant au label bleu « Eco » de Cosmebio, il faut pour l’avoir :

  • 95% ou plus d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle
  • 50% d’ingrédients végétaux issus de l’agriculture biologique
  • 5% du total des ingrédients issus de l’agriculture biologique

Label écologique de Cosmebio

À choisir donc entre deux cosmétiques, le label « bio » est évidemment le meilleur.  Le label Eco, quant à lui, est une sorte de version light de la version bio.

À noter aussi que pour être adhérent, au-delà de respecter la proportion d’ingrédients naturels et biologiques, il faut se plier  à certaines règles de transparence. La charte Cosmebio impose ainsi aux marques adhérentes de signifier sur le flacon le pourcentage minimum d’ingrédients naturels et celui qui concerne les produits biologiques.

Un produit Cosmebio peut comporter 5% d’ingrédients synthétiques. Oui mais rassurez-vous,  bien qu’autorisés, ceux-ci ne doivent pas contenir de Paraben, silicone, OGM, PEG… Et chaque adhérent de la charte Cosmebio s’engage à ne pas tester les produits sur les animaux.

Par ailleurs, difficile pour un cosmétique d’obtenir 100% d’ingrédients issus de l’agriculture bio. Car certains composants essentiels comme les minéraux ou l’eau ne peuvent pas être d’origine biologique par définition…

Peut-on se fier à la charte Cosmebio ?

Ceux qui suivent un peu Bio comme un Homme savent que les exigences des deux certifications sont identiques par rapport au label Ecocert par exemple. Donc pas vraiment de différences que vous voyez l’un ou l’autre de ces labels.

Retenez juste que la mission de Cosmebio est avant tout de faire la promotion d’un produit cosmétique. Et non de délivrer une certification. Il faut d’abord être certifié par le label indépendant Ecocert avant de pouvoir mettre en avant le label Cosmebio. Sachez aussi qu’une adhésion à la charte Cosmebio s’obtient uniquement pour les cosmétiques.

En tout cas, si vous voyez le logo vert Cosmebio, ça le fait. Tandis qu’un produit présentant le logo bleu « Eco » est un peu moins bien… Quoi qu’il en soit, on peut dire que la marque fait un petit effort pour la planète. Et c’est très louable ! Je pense tout de même qu’elles devraient allez un peu plus loin que les 10% minimum requis pour obtenir le cachet « bio ». Je constate en effet que certains produits avec un label bio vont rarement au delà de 15%.

En bref, prenez votre temps ! Je ne vous conseille pas de vous jeter tous azimuts sur un produit présentant la garantie Cosmebio. C’est ce que je faisais au départ. Aujourd’hui, je fais très attention au pourcentage des composants. Pensez à bien regarder l’étiquette !

Et vous, faites-vous entièrement confiance aux cosmétiques labellisés Cosmebio ? Ou regardez-vous avant tout les ingrédients sur l’étiquette ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, note : 4,75 sur 5)
Loading...