Le label Cosmos va-t-il révolutionner le bio ?

labels bio cosmos

Ça ne vous aura peut-être pas échappé. Au début de l’année, une nouvelle certification pour les cosmétiques bio a vu le jour : le label Cosmos Organic ou Cosmetic Organic Standard.

Un de plus, me direz-vous ! En fait, pas vraiment puisque le label Cosmos Organic est censé justement faire le ménage dans ce joyeux boxon. Plusieurs organismes de certifications se sont ainsi regroupés pour donner ce nouveau label. Citons Cosmebio et Ecocert que vous avez surement déjà vu sur les flacons de certains cosmétiques bio.

Tout ça, c’est bien mais concrètement : quelles sont les différences par rapport aux autres labels ? Ces derniers vont-ils disparaître des rayons ? Et, surtout, peut-on se fier au label Cosmos Organic ?

L’union des labels fait la force

Dans les années 2000, les labels Cosmebio, Natrue ou encore Ecocert ont été créés pour lutter contre le greenwashing – autrement dit le marketing vert. Vous savez, ces fabuleuses marques qui osent se vanter de proposer des soins ultra bons pour notre corps et la planète. Alors qu’on y trouve par ci par là des allergènes, quelques perturbateurs endocriniens et autres composants irritants pour la peau.

Depuis, consommer des produits bio est devenu assez tendance. Alors, les certifications aident un peu à faire le tri, c’est vrai. Mais, on n’y voit pas encore tout à fait clair. Il y a tellement de labels à l’échelle européenne. C’est d’ailleurs l’une des raisons principales à la création d’un seul et même label.

5 organismes se regroupent ainsi au niveau européen pour former la certification Cosmos Organic. Il y a les Français Cosmebio et Ecocert. En même temps, ils sont très proches l’un de l’autre. Car si le logo est différent, les conditions pour obtenir le label sont identiques pour l’essentiel.

Viennent également compléter cette liste : Soil Association du Royaume-Uni, BDIH de l’Allemagne et ICEA de nos autres voisins italiens. Pourtant concurrentes à la base, ces certifications ont travaillé depuis le milieu des années 2000 à la création du label Cosmos Organic Standard.

Une reconnaissance simplifiée

En ce qui concerne le logo, cette certification ne change pas beaucoup par rapport à Cosmebio et Ecocert. Si les anciens logos vous manquaient, rassurez-vous ! Ils continueront toujours d’exister.

Le nouveau label Cosmos Organic reprend donc les anciens logos. Du coup, qu’est-ce qui change ? Et bien, c’est assez simple. La mention « Cosmos Organic » est ajoutée en capitale d’imprimerie sous les logos Ecocert, Cosmebio et j’en passe… Sinon rien d’autre ne bouge.

certification cosmos organic

Si la forme ne change pas tellement, qu’en est-il du fond ? Est-ce qu’avec la création du label Cosmos Organic les exigences changent ? Si c’est le cas, est-ce en bien ou en mal ?

Deux nouvelles exigences en plus

C’est en effet sur le fond que cette nouvelle certification apporte un plus. Les marques qui voudront dorénavant mettre en avant le label Cosmos Organic devront se plier à ces deux nouvelles règles :

  • Ce n’est plus 10% mais 20% du total des ingrédients (eau incluse) qui doivent être issus de l’agriculture biologique.
  • Les ingrédients biodégradables sont les seuls acceptés dans les produits.

Ils viennent en plus de ceux présents dans le cahier des charges des labels existants. Pour Cosmebio, par exemple, un minimum de 95% d’ingrédients d’origine naturelle est toujours requis. Quant aux ingrédients végétaux, ils doivent être également issus de l’agriculture biologique à plus de 95%. Quant à la liste des ingrédients interdits, elle est toujours d’actualité.

feuille dans la nature

Perso, je trouve que la création du nouveau label Cosmos Organic est une excellente nouvelle. Ce n’est pas une révolution mais le ton se durcit un peu. On voit tellement de gels douches ou de shampoings avec un pourcentage d’ingrédients issus de l’agriculture biologique inférieur à 15%. D’ailleurs, c’est la majorité même si n’oublions pas que le composant principal, pour ce type de produit, est l’eau. Qui, par nature, ne peut pas être bio 😉

D’après Cosmebio, 2 000 marques peuvent aujourd’hui bénéficier de ce nouveau label à travers le monde. Il va y avoir pas mal de tri entre les produits. A l’inverse, certaines marques vont peut-être revoir la composition de leurs produits pour obtenir ce précieux label. Mais à mon avis il va falloir encore quelques mois avant de les découvrir en grandes surfaces, magasins spécialisés ou en parapharmacies. Le temps que tout se mette en place.

Pour en savoir plus sur la certification Cosmos Organic, vous pouvez faire un petit tour sur leur site web. Il y a toute une liste de produits cosmétiques bénéficiant du label. Bien pratique !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 5,00 sur 5)
Loading...